Article > Actualité > Actu Marchés
H2O : Les décisions de Quantalys suite à l’évolution de la situation
25/06/2019 - Alexandre Prat
  Imprimer
Explication sur la notation et point sur la situation

Nous poursuivons notre notation quantitative sur les fonds H2O

Suite à notre dernier article sur les récents évènements concernant la société H2O AM, nous souhaitions expliciter certains points de notre méthodologie de notation des fonds. Les étoiles Quantalys sont basées sur une méthodologie exclusivement quantitative. Seuls certains évènements comme une sanction lourde d’un régulateur comme l’AMF ou l’ACPR nous forcerait à suspendre notre notation ou à supprimer un fonds de notre base de données. Dans le cas présent, aucune fraude n’ayant été révélée à ce stade nous ne disposons d’aucun motif pour suspendre la notation des fonds de la société H2O AM.

Nous rappelions par ailleurs dans notre article l’importance d’une analyse qualitative pour ce type d’évènement dont l’impact peut difficilement être estimé de manière systématique.

Nous restons attentifs à cette situation exceptionnelle

Dans les jours qui ont suivis la publication de l’article par le Financial Times, la société de gestion aurait essuyé une décollecte d’environ 2 milliards d’euros selon nos estimations. La défiance a donc gagné les marchés, réduisant ainsi la liquidité des titres incriminés et contraignant la société à prendre des mesures exceptionnelles. 

En accord avec Natixis, H2O AM a décidé de revoir sa politique de valorisation et a procédé à une vente d’une part de ces actifs. La part restante ayant ainsi été valorisée sur la base d’une cotation obtenue « auprès de banques internationales indépendantes de Natixis » selon le communiqué publié par Natixis ce lundi 24 juin. Cet ajustement a pour objectif de refléter les craintes des investisseurs et les conditions auxquelles la société de gestion doit faire face. Du fait de ces deux mesures, la part d’actif illiquide représenterait désormais moins de 2% des encours des fonds et entraineraient une décote des fonds H2O AM comprise « entre 3% et 7% » selon un communiqué publié par la société de gestion qui viendraient s’ajouter à la perte de l’ordre de 5% des fonds sur 2 jours (mercredi et jeudi dernier) en attendant de voir leur valorisation de vendredi soir, non publiée pour le moment.

Comme nous le rappelions dans notre article, cet évènement arrive dans des conditions de marchés normales. L’exposition à ces titres illiquides ne représente aucun risque systémique pour le moment. Bien que Bruno Crastes, fondateur de H2O AM, nous ait assuré « être en capacité de faire face à des sorties de l'ordre de 1 à 2 milliards d’euros par jour », une décollecte plus forte sur une durée plus ou moins longue est envisageable dans un futur proche. Cela impacterait la performance des fonds de manière significative.

Si les demandes de rachats devaient se poursuivre de manière importante et prolongée, le gérant risquerait de devoir brader à la casse ses positions illiquides au détriment des porteurs restants. Nous avons en mémoire l’exemple récent de la société de gestion Woodford Funds en Angleterre fondée par Neil Woodford qui avait dû faire face à des problèmes d'inadéquation entre Actifs et Passifs.

La législation française offre plusieurs options au gérant pour éviter cette situation. D’une part, l'étalement des rachats de parts est permise depuis la loi Sapin 2 de 2016. D’autre part, le gérant peut aussi isoler dans une poche à part les actifs illiquides. Enfin, la suspension des rachats de parts est également une possibilité, à la demande du gérant ou du superviseur. Le journal Les Echos signale le 24 juin à 18h30 que « l'Autorité des marchés financiers (AMF) indique pour le moment suivre la situation de près ».

Nous sortons les fonds H2O de nos portefeuilles modèles par mesure de précaution

Nous publions des portefeuilles accessibles gratuitement depuis notre site. Ces portefeuilles ont pour objectif de refléter l’intérêt des méthodes quantitatives de sélection de fonds développés par Quantalys dans le cadre du compte-titres mais également pour 10 contrats d’assurance vie. Conscients que ces portefeuilles peuvent être répliqués librement nous avons pris la décision, dans ce contexte exceptionnel, d’enlever les fonds H2O AM des univers d’investissement en attendant que la situation se stabilise.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller afin de prendre une décision éclairée. De notre côté, nous restons attentifs à l’évolution de la situation et ne manquerons pas de vous tenir informés et de partager avec vous nos analyses en cas d’éléments nouveaux.

 


Alexandre Prat est analyste chez Quantalys.

Voir la charte éditoriale
mardi 16 juillet 2019
  Espace sociétés de gestion

Espace promotionnel
  Info et formations


En continuant de naviguer sur Quantalys, vous acceptez l'utilisation de cookies assurant le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus