Article > Actualité > Actu Marchés
Résultats des 3 questions d'actualité de l'Observatoire Quantalys BFM Business de la Gestion de Patrimoine
04/09/2019 - Jean-François Bay
  Imprimer
Voici les résultats sur les trois questions de l’Observatoire Quantalys BFM Business de la Gestion de Patrimoine de septembre 2019.

Cette enquête a été réalisée du 1er août au 23 août 2019 auprès de 212 professionnels de la gestion de patrimoine et comportait trois questions d’actualité.

La première question portait sur les taux négatifs et les banques centrales : quelle issue probable à moyen terme ?

56% des professionnels de la gestion de patrimoine voient une issue négative. Ils étaient 46% en 2018.

Les principaux commentaires recueillis sont les suivants :

  • Des effets négatifs sur les rendements des solutions financières proposées aux investisseurs (fonds en euros ? fonds obligataires ? Fonds garantis ou structurés…)
  • Un signal négatif sur les perspectives de croissance future en Europe
  • Un effet à terme sur les marges des professionnels de la finance
  • Alors même que la collecte sur les produits financiers liquides n’a jamais été aussi élevée (Livret A, fonds en euros…)



 

La deuxième question était sur l’évolution des clients quant à l’intégration des critères ESG dans leurs investissements.

La demande des investisseurs finaux pour intégrer une approche ESG dans leur patrimoine est en hausse pour 34% des professionnels de la gestion de patrimoine.

Les commentaires sont les suivants :

  • Les particuliers sont de plus en plus sensibilisés à ces questions, en particulier l’environnement
  • Les questions vont plus loin que la seule sélection des fonds ISR mais concernent la stratégie patrimoniale au sens large
  • C’est le rôle du conseiller financier ou du banquier d’interroger ses clients sur ces questions qui auront un impact à terme sur les performances et risques des portefeuilles
  • C’est une source de valeur ajoutée du conseiller qui lui permet d’ajouter une dimension qualitative et de sortir de la relation binaire Performances/Objectifs quantitatifs
  • Une approche ESG peut entraîner des frais de gestion plus élevés




La troisième et dernière question concernait l’intérêt de la gestion pilotée pour l’épargne retraite.

Pour l’épargne retraite, et avec l’arrivée du nouveau produit PER, la gestion pilotée est le mode de gestion le plus adapté pour 44% des professionnels de la gestion de patrimoine.


Les commentaires sont les suivants :

  • Dans un contexte difficile (allocation, sélection…) et en plein lancement du nouveau produit PER, une gestion pilotée rassure les clients
  • Le conseiller à plus un rôle de planificateur financier pour les sujets de retraite, quitte à déléguer la gestion à travers une gestion pilotée
  • Etant donné les horizons de placement, une gestion pilotée incite à faire des choix rationnels en termes de diversification internationale, de niveau de risque, de sélection des supports etc…
  • La gestion pilotée manque souvent de réactivité et de gestion en budget de risque


 


Jean-François Bay, Directeur Général, Développement international.

Voir la charte éditoriale
lundi 16 septembre 2019
  Espace sociétés de gestion

Espace promotionnel
  Info et formations


En continuant de naviguer sur Quantalys, vous acceptez l'utilisation de cookies assurant le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus