Analyse du fonds Arty

Publié le 21/06/2012 - Noëlle Vigan
Focus sur le fonds Arty, seul fonds flexible de la Financière de l'Echiquier, société de gestion bien connue pour son expertise en fonds actions. Analyse et bilan.

Les marchés actions sont soumis depuis plus de 10 ans à des chocs extrêmement violents et relativement rapprochés, dissuadant de nombreux investisseurs de s’exposer durablement à cette classe d’actifs.

Une des réponses apportées par l’industrie de la gestion est l’approche dite « flexible », consistant, au sein d'un fonds, à gérer l’exposition aux différentes classes d’actifs en fonction des anticipations du gérant. C’est donc ce dernier qui décide quand et dans quelle proportion il est opportun d’être exposé aux actifs à risque et /ou à des actifs moins risqués.

L’attrait de cette approche est son asymétrie : elle vise implicitement ou explicitement à faire participer l’investisseur à une partie de la hausse des marchés actions tout en essayant d’éviter une partie significative de la baisse de ces marchés.

Il existe de nombreuses façons de faire de la gestion flexible et l’univers des fonds flexibles est hétérogène. L’objectif de l’Observatoire de la Gestion Flexible est de contribuer à une meilleure connaissance et compréhension des fonds qui le composent.

Arty est un des 70 fonds analysés par l’Observatoire.

La société de gestion

La société Financière de l’Echiquier a été créée en 1991. Elle appartient à 100 % à ses dirigeants et à ses salariés.

Financière de l’Echiquier gère plus de 3 milliards d’euros en OPCVM au 20 juin 2012. Ses 3 plus gros fonds sont Agressor, Echiquier Major et Echiquier Patrimoine.

- Agressor, créé en 1991, est le premier fonds de Financière de l’Echiquier. Ce fonds Actions Europe, noté 5 étoiles sur Quantalys, totalise plus de 850 millions d’euros d’actifs au 18/06/2012.

- Echiquier Major, créé en 2005, est un fonds Actions Grandes valeurs européennes. Son actif est de 700 millions d’euros. Il est également noté 5 étoiles sur Quantalys.

- Echiquier Patrimoine, créé en 1995, est un fonds allocation d’actifs prudente euro.

Equipe de gestion

Arty est géré par Olivier de Berranger, présent chez Financière de l’Echiquier depuis 2007.

Stratégie d’investissement

Arty appartient à la catégorie Quantalys Allocation d'actifs Europe flexible euro.

L’objectif de gestion du fonds est (source prospectus) de rechercher la performance à moyen terme au travers d’une gestion discrétionnaire et opportuniste sur les marchés de taux et des marchés actions. Son Indice de référence est l’indicateur composite 75% EONIA / 25% Stoxx Europe 600.

Pour atteindre cet objectif, le fonds dispose d’une grande liberté pour faire fluctuer le poids des classes d’actifs. D’après le prospectus, les produits de taux peuvent représenter entre 40 et 100% de l’exposition du fonds (le poids des émissions à haut rendement étant limité à 35% de l’actif net) ; les produits actions peuvent également fluctuer entre 0 et 50% (avec une limite de 10% pour l’exposition aux petites capitalisations).

Les allocations d’actifs stratégiques et tactiques sont construites en fonction d’anticipations économiques. La sélection des actions s’appuie sur une stratégie « stock picking » basée sur une analyse fondamentale de chaque société et à travers une notation développée en interne. Le fonds investit essentiellement dans des sociétés françaises et européennes.

Analyse quantitative du fonds

Toutes les données mentionnées dans ce paragraphe sont arrêtées au 18/06/2012. Arty a été créé en 2008 et n’a donc pas 5 ans d’historique ; c’est pourquoi, nous analysons le fonds à 1 et à 3 ans.

Performance

Elément le plus regardé, la performance est loin d’être un critère suffisant. Elle doit tout d’abord s’apprécier sur l’horizon d’investissement minimum du fonds (5 ans), que l’on trouve dans son prospectus. Elle devrait même idéalement s’apprécier sur la totalité d’un cycle économique, soit entre 5 et 10 ans. Malheureusement, rares sont les investisseurs suffisamment patients.

Sur 1 an, la performance annualisée du fonds est de -4,38 %, et sur 3 ans de 5,38 % (contre respectivement -7,88 % et 2,64 % pour la moyenne de la catégorie et 0,65 % et 0,56 % pour l’EONIA, qui est un taux du marché monétaire considéré comme sans risque).

Volatilité

La volatilité est une des mesures du risque d’un fonds et correspond à l’écart de ses performances hebdomadaires par rapport à la performance hebdomadaire moyenne sur la durée d’analyse. En tout état de cause, on attend d’un fonds flexible une volatilité inférieure à celle des principaux indices actions.

La volatilité annualisée du fonds est de 9,05 % sur 1 an et de 7,32 % sur 3 ans (contre respectivement 10,33 % et 8,75 % pour la moyenne de la catégorie).

Dans la dernière étude trimestrielle de l'Observatoire de la Gestion Flexible réalisée avec des données arrêtées au 31/03/2012, Arty a obtenu le score de volatilité "Orange". Le score Orange est affecté aux fonds flexibles ayant une volatilité moyenne sur différentes périodes (1, 3, 5 et 8 ans) comprise entre 7 et 15%.

Arty a une volatilité légèrement inférieure à sa catégorie. Avec une surperformance de 3 % par an, il a un très bon couple rendement / risque.

Beta

Le beta mesure la réactivité du fonds par rapport à un indice. Nous le calculons ici par rapport à un indice composite 50% actions et 50% obligations (50% ML Pan Europe Broad Market et 50% MSCI Europe), auquel nous affectons par convention un beta de 1.

Un beta de 1,2 indique que le fonds a été 20% plus réactif que l’indice, et qu’il en a donc amplifié les évolutions. Nous scindons le calcul du beta en 2, beta haussier (calculé sur les périodes de hausse de l’indice, qui sont avant tout celles où l’indice actions est en hausse) et beta baissier (calculée sur les périodes de baisse de l’indice, qui sont avant tout celles où l’indice actions est en baisse).

On attend intuitivement d’un fonds flexible qu’il ait un beta baissier significativement inférieur à 1, donc qu’il amortisse les baisses des marchés actions. On peut également raisonnablement en attendre un beta haussier inférieur à 1 : il ne nous semble en effet pas usuel d’être à la fois défensif à la baisse et plus offensif que le marché à la hausse, sauf talent exceptionnel, ou chance également exceptionnelle.

Le beta haussier de Arty est de 0,61 sur 1 an et de 0,55 sur 3 ans. Son beta baissier est de 0,75 sur 1 an et de 0,81 sur 3 ans.

Le beta baissier du fonds montre sa capacité à amortir effectivement les baisses.

Perte maximum

Ce calcul est purement théorique dans la plupart des cas, peu d’investisseurs ayant l’infortune d’acheter au plus haut pour vendre au plus bas suivant. Ceci étant, cette donnée est facile à appréhender et reflète la capacité du gérant à épargner à ses investisseurs des baisses trop importantes. On peut raisonnablement attendre d’un fonds flexible correctement géré qu’il enregistre une perte maximum inférieure à celle d’un indice actions.

Sur 1 an, la perte maximum du fonds est de 13,24 %, contre 22,49 % pour l’indice MSCI Europe. Sur 3 ans, elle est de 13,37 % contre 26,14 % pour l’indice MSCI Europe.

Le constat fait à partir du beta est confirmé par l’analyse de la perte maximum, inférieure à celle du MSCI Europe.

Dans la dernière étude trimestrielle de l'Observatoire de la Gestion Flexible réalisée avec des données arrêtées au 31/03/2013, Arty a obtenu le score de perte maximum "Moyen". Ce score est affecté aux fonds de l'Observatoire classés dans le deuxième tiers de l'univers pour la perte maximum.

Frais

Les frais de gestion maximum du fonds sont de 1,5%. Il est prévu une commission de surperformance de 15% maximum de la surperformance du fonds au-delà de son indice de référence (75% EONIA / 25% Stoxx Europe 600). Des commissions de mouvement sont également prévues.

Pour l’exercice comptable clôturé le 31/12/2011, le total des frais courants (frais de gestion et commission de mouvement) s’élève à 1,49%. Le fonds a également facturé une commission de surperformance de 0,04%.

Ces données étaient les plus récentes disponibles dans le prospectus en ligne sur le site de l’AMF à la date de rédaction de cette analyse.

Actifs

Les actifs totaux du fonds s’élèvent à plus de 153 millions d’euros au 18/06/2012 en léger recul sur 1 an (-12,5 %) expliqué pour partie par la baisse de la performance (-4 %) et pour la majeure partie par la décollecte (-8 %).

A noter que cette décollecte est similaire à la plupart des fonds flexibles et survient après une phase de forte croissance : l'actif d'Arty a été multiplié par 3 sur sur l'année précédente (mi-juin 2010 à mi-juin 2011).

Reporting

Financière de l'Echiquier propose un reporting mensuel.

Le fonds est représenté par rapport à son indicateur de référence, 75% Eonia / 25% Stoxx Europe 600. On voit qu’il a très nettement battu cet indice depuis sa création le 30 mai 2008 : 17,6% au 25 mai 2012 contre -0,8% pour son indicateur.

Le reporting est bien détaillé sur la composition actuelle du portefeuille : répartition par grandes classes d’actifs, répartition par capitalisation et répartition par durée des obligations. A fin mai 2012, Arty est très peu investi en actions (moins de 15%).

On peut toutefois regretter de ne pas pouvoir suivre le taux d’engagement en actions, information toujours très utile pour un fonds flexible.

Notre opinion

On connaissait l’expertise de Financière de l’Echiquier en matière de fonds Actions Europe à travers l’emblématique Agressor. Financière de l’Echiquier a réussi son pari en créant un fonds flexible performant.

Noté 4 étoiles Quantalys au 31 mai 2012, Arty a parfaitement rempli son rôle depuis sa création : il a su limiter les baisses du marché et prendre pour partie les hausses.

Depuis sa création le 30 mai 2008 et jusqu’au 18 juin 2012, il obtient une performance cumulée de 17,81 % là où sa catégorie réalise une baisse de 9,58 % et la catégorie Actions Europe une baisse de 14,26 %.

Le fonds a réalisé une performance positive quelle que soit la période de 3 ans prise en considération depuis son lancement, ce qui est très rassurant quant à la solidité du processus de gestion.

Si on s'intéresse de plus près à sa performance et à son risque par rapport à sa catégorie, on voit que Arty se classe dans le premier ou le deuxième quartile quelle que soit la période considérée et a de bons indicateurs de risque.

Ainsi, la performance du fonds depuis sa création et sa maîtrise de la volatilité en font une excellente solution d'investissement.

Noëlle Vigan , CFA, est responsable de l'Observatoire de la Gestion Flexible.