Observatoire : qui collecte?

Publié le 22/04/2013 - Philippe Maupas
Plus de 1,4 milliard d'euros de collecte nette au premier trimestre 2013, Carmignac au zénith

Conjoncture économique très médiocre, évolution très défavorable de la fiscalité sur les revenus financiers, tous les clignotants sont au rouge pour les investisseurs en France. Est-ce à dire que les investisseurs n'investissent plus dans les actifs à risque?

Fort heureusement il n'en est rien : au premier trimestre 2013, plus de 1,4 milliard d'euros se sont investis sur les 66 fonds de l'Observatoire de la Gestion Flexible pour lesquels Quantalys dispose des actifs. Conjugué à un effet marché positif à hauteur de plus d'un milliard d'euros, cette collecte a permis de faire progresser les encours des fonds étudiés de près de 2,5 milliards d'euros, à 34,6 milliards.

Une collecte positive ou négative sur une part de fonds n'est en aucune façon un signal d'achat ou de vente, et ne préjuge en aucune façon du comportement futur du fonds. On verra ci-dessous que certaines décollectes se font alors même que le fonds enregistre d'excellentes performances (l'inverse peut également être vrai).

L'actif de la part d'un fonds à un instant t correspond au nombre de parts multiplié par la valeur liquidative à ce même instant t. Sur une période donnée, l'actif évolue en fonction de deux paramètres : l'évolution du nombre de parts d'une part (quand elle est positive la part du fonds a collecté, quand elle est négative la part du fonds a décollecté) et l'effet marché d'autre part (l'évolution de la valeur liquidative de la part du fonds sur la période, quand cette évolution est positive l'effet marché l'est aussi, quand l'évolution est négative, l'effet marché est négatif).

Ainsi, un fonds peut avoir une collecte négative mais connaître une progression de son encours si l'effet marché est positif et supérieur à la décollecte. A l'inverse, un fonds peut collecter mais enregistrer une baisse de son actif si l'effet  marché négatif est supérieur à l'effet de la collecte.

Les chiffres ci-dessous, calculés par Quantalys à partir des données envoyées par les sociétés de gestion, concernent les parts de fonds référencées dans l'Observatoire de la Gestion Flexible. Un fonds peut être constitué de plusieurs parts et les résultats d'une seule part ne préjugent pas de ceux du fonds dans son intégralité.

Le top 5 de la collecte

A tout seigneur, tout honneur, Carmignac Gestion truste les deux premières places du palmarès de la collecte au 1er trimestre 2013.

Carmignac Patrimoine A est en première position et enregistre une collecte nette de plus de 660 millions d'euros qui, couplée à un effet marché positif de 809 millions d'euros, lui permet d'atteindre un encours de 25,2 milliards au 31 mars 2013. Le bilan 2012 de ce fonds est disponible ici.

Carmignac Emerging Patrimoine A, lancé en avril 2011, se classe deuxième avec une collecte nette de près de 288 millions d'euros et un effet marché de 28 millions.

Sur la troisième marche du podium, on retrouve Invesco Balanced-Risk Allocation Fund E (dont vous retrouverez une analyse ici), avec une collecte nette de près de 210 millions et un effet marché de 16,6 millions.

Groupama Flexible Allocation I enregistre la quatrième meilleure collecte (181,5 millions), avec un effet marché de 5,9 millions.

Arty, le fonds flexible de La Financière de l'Echiquier (analysé ici), est en cinquième position avec une collecte nette de près de 40 millions et un effet marché de 4,7 millions.

Le flop 5 de la collecte

35 des 66 fonds de L'Observatoire (sur 70) dont nous recevons les actifs enregistrent des décollectes au premier trimestre 2013 :

La plus forte décollecte est pour Neuflize Optimum, à -62 millions (et un effet marché de 4,4 millions).

Deuxième plus forte décollecte pour Rouvier Valeurs, à -13,4 millions, largement compensée par un effet marché de 45,5 millions. Comme souvent, les voies des investisseurs sont impénétrables : depuis fin mai 2012, Rouvier Valeurs est en hausse quasi continue (de près de 32% entre le 20 mai 2012 et le 31 mars 2013).

Troisième plus forte décollecte pour Convictions Premium P, à -10,4 millions, avec un effet marché de 697 000 euros.

Quatrième plus forte décollecte pour Aliénor Optimal, à -7,7 millions d'euros (effet marché négatif de -572 000 euros).

Enfin, cinquième plus forte décollecte pour Seven Risk Allocation Fund, à -7,5 millions (effet marché de 510 000 euros).

Winner takes all ?

Comme au casino, les vedettes raflent la mise : les deux fonds de Carmignac Gestion ont collecté près d'un milliard d'euros au premier trimestre 2013, soit plus de 80% de la collecte totale des fonds étudiés. Les décollectes sont relativement modestes.

Dans l'Observatoire, il y a Carmignac et les autres. Et pourtant, même au sein des fonds flexibles, la diversification est nécessaire.

Vous pouvez télécharger le fichier csv contenant les résultats complets ici.

Philippe Maupas , CFA, CAIA, CIPM, est co-fondateur de Quantalys et éditorialiste.