Talence Optimal entre dans l'Observatoire

Publié le 22/09/2014 - Philippe Maupas
Un flexible Europe offensif géré par un bon stock picker actions France

L'Observatoire de la Gestion Flexible suit depuis mai 2011 70 fonds flexibles et les analyse de façon très détaillée dans une étude trimestrielle rédigée par Noëlle Vigan, CFA (la dernière en date est accessible ici).

Nos critères pour intégrer un flexible à l'Observatoire sont les suivants : le fonds doit être dans une des catégories flexibles de Quantalys (flexible Europe ou flexible Monde), doit disposer d'un niveau d'encours minimum au moment de son référencement (20 millions d'euros), avoir un an au minimum, doit être référencé dans au moins 2 des 220 contrats d'assurance vie suivis par Quantalys et enfin doit nous envoyer ses données d'encours.

Pour qu'un fonds entre dans l'Observatoire, un fonds doit en sortir. Un fonds sort pour 2 types de raisons : il ne satisfait plus aux critères pour rester ou il est dissous par la société de gestion.

C'est pour cette dernière raison que Talence Optimal, le flexible de Talence Gestion, vient d'entrer dans l'Observatoire. Il remplace LFP Patrimoine Emergent P, un flexible investi pour la part actions sur les marchés émergents, dissous par La Français des Placements fin août. Ce fonds ne s'est jamais remis d'un très long drawdown (-19,16% entre le 4 janvier 2013 et le 14 mars 2014). 

Talence Optimal est un flexible Europe géré par Didier Demeestère, le président directeur général de Talence Gestion, une société de gestion indépendante. Demeestère et Régis Lefort, son associé, sont deux spécialistes reconnus des petites et moyennes valeurs françaises.

Talence Optimal est éligible au PEA et peut faire évoluer son exposition nette aux actions de 0 à 100%. Noté 2 étoiles Quantalys, sa volatilité 3 ans est de 9,44%, contre 6,99% pour la moyenne de sa catégorie (notation et volatilité au 31 août).

Avec une performance annualisée 3 ans de 6,99% au 18/9, il est légèrement moins performant que la moyenne de la catégorie (7,56%). La perte maximum enregistrée depuis la création (24,19% entre le 12/5/2011 et le 01/06/2012) est très élevée. Cette volatilité couplée à une perte maximum élevée est typique des fonds flexibles gérés par des stock pickers qui ont structurellement de grandes difficultés à réduire leur exposition actions, car ils ont toujours des idées d'investissement, même quand le marché est uniformément baissier.

Le reporting de Talence Optimal ne permet pas de visualiser l'évolution de l'exposition nette aux actions dans le temps, information qu'il nous semble indispensable de fournir aux investisseurs. L'exposition nette actions à fin août est de 60,7%.

L'arrivée récente d'Alain Pitous, le très expérimenté ex-directeur adjoint de la gestion d'Amundi et ex-gérant d'Amundi Patrimoine, un flexible présent dans l'Observatoire, apporte à Talence Gestion des compétences bienvenues en allocation d'actifs et devrait permettre d'améliorer le profil de risque de Talence Optimal.

Enfin, les frais courants de Talence Optimal lors du dernier exercice (clôturé au 31 août 2013) se sont élevés à 2,36%. La commission de performance est de 20 % de la performance annuelle du fonds au delà de celle de l’indice composite (50% du CAC40 + 50% de Eonia capitalisé, sans high water mark) et s'est élevée à 0,93% lors du dernier exercice, soit un coût total de 3,29% pour une performance nette sur l'exercice de 11,55%. Notre dernière analyse des frais des fonds de l'Observatoire est disponible ici.

La prochaine étude trimestrielle, arrêtée au au 30 septembre, sera disponible dans le courant du mois d'octobre.

Philippe Maupas , CFA, CAIA, CIPM, est co-fondateur de Quantalys et éditorialiste.