Trois pays émergents sur quatre améliorent leur score ESG

Publié le 21/09/2021 - NN Investment Partners B.V.

L’intégration des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les placements en obligations des marchés émergents (EMD) est un défi, mais en investissant de façon responsable dans ces obligations, les investisseurs peuvent bénéficier de solides rendements tout en contribuant à un monde plus durable. Un nombre croissant d’études universitaires montrent qu’une amélioration du score ESG accroît le rendement ajusté du risque*. Néanmoins, les investisseurs n’ont souvent pas conscience des progrès réalisés par les marchés émergents dans ce domaine. Dans quelle mesure les marchés émergents placent-ils la barre plus haut sur le plan ESG ?

L’ESG Lens, un précieux outil de NN Investment Partners (NN IP) pour l’intégration ESG dans un large éventail de stratégies d’investissement, procure un score ESG unique pour chaque entreprise ou pays en tenant compte d’une multitude de données. En examinant les données relatives aux États, l’outil ESG Lens révèle que 56 pays émergents améliorent leur score ESG, soit plus de trois fois le nombre de pays affichant une détérioration (16). L’Arménie, la Croatie, la Géorgie et la Malaisie qui faisaient déjà partie des bons élèves ont à nouveau affiché une rapide progression durant la période 2016-2019. Des pays partant d’un faible point de départ, mais ayant enregistré une amélioration significative sont l’Angola, le Kenya, le Pakistan et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Selon Marcin Adamczyk, responsable des obligations des marchés émergents chez NN Investment Partners, “les facteurs ESG peuvent avoir un impact positif ou négatif sur la performance financière. Au niveau des États, ils peuvent affecter la croissance économique, les finances publiques et le coût de financement, par exemple. L’intégration des facteurs ESG peut dès lors nous aider à gérer le risque de façon proactive et à identifier des points potentiellement préoccupants, ainsi que d’éventuelles opportunités susceptibles d’améliorer le rendement de l’investissement. Pour nos stratégies EMD, nous intégrons les facteurs ESG à toutes les étapes du processus d’investissement et nous utilisons l’engagement afin de promouvoir les améliorations ESG structurelles. Il est crucial de se focaliser sur l’évolution positive étant donné que des études démontrent qu’une amélioration résultant des réformes structurelles peut, tout comme de meilleurs scores environnementaux, sociaux et de gouvernance, abaisser la prime de risque des émetteurs souverains des marchés émergents.” NN IP tient compte de critères ESG dans ses stratégies EMD depuis 1993 et intègre désormais l’ensemble des trois facteurs (E, S et G) de façon structurelle et vérifiable dans ses stratégies EMD. Le processus d’évaluation ESG implique de passer au crible une multitude de facteurs et des données, couvrant des domaines tels que la corruption, la transparence, les émissions et les normes de santé publique, par exemple. Les problèmes en matière de données sont fréquents dans les marchés émergents, de sorte que NN IP utilise les ‘big data’, complétées par des informations qualitatives de ses analystes pour produire pour chaque pays une grille de notation ESG combinant les évaluations qualitative et quantitative. L’outil ESG Lens de NN IP utilisant les données des pays et basé sur deux piliers fondamentaux, l’indicateur de stabilité ESG et l’indicateur de développement ESG, joue ici un rôle important. Pour l’analyse des entreprises, NN IP utilise sa grille de notation pour les entreprises des marchés émergents et l’outil ESG Lens utilisant les données des entreprises. Marcin ajoute : “La difficulté réside dans la qualité des données et la capacité à analyser ces dernières et à tirer les bonnes conclusions. C’est là qu’intervient l’expérience : il convient d’être en mesure d’évaluer les données et d’établir des comparaisons entre les pays. Vous pouvez ainsi récompenser les pays qui réalisent des progrès et vous montrer prudents à l’égard de ceux qui affichent une détérioration. Il est cependant important de découvrir le dénominateur commun au sein de toutes ces données et de pouvoir les utiliser de manière prospective. L’expérience et la qualité de gestion jouent ici un rôle majeur.” NN IP gère USD 18 milliards d’actifs au sein de ses stratégies EMD**, toutes avec une intégration ESG. Un article détaillé sur le processus d’intégration ESG de NN IP pour les obligations des marchés émergents a été publié ici. NN IP intègre des critères ESG stricts de façon structurelle et vérifiable pour 74% de l’ensemble des actifs qu’il gère** et ambitionne de porter ce pourcentage à 80% d’ici 2023.

*Source : Berg et al, 2016, International Monetary Fund, 2017, Naoko, N & Lian, L., 2020; International Monetary Fund, 2017: The Effects of Data Transparency Policy Reforms on Emerging Market Sovereign Bond Spreads. Berg et al, 2016: Sovereign Bond Spreads and Extra-Financial Performance: An Empirical Analysis of Emerging Markets. Naoko, N & Lian, L., 2020: Measuring the Effect of Environmental, Social, and Governance on Sovereign Funding Costs. ** Chiffres au 31 décembre 2020

Retrouvez l'article sur NN Investment Partners
NN Investment Partners B.V. .