Observatoire : la collecte au 3ème trimestre

Publié le 14/10/2013 - Philippe Maupas
Collecte en berne pour les flexibles de l'Observatoire, avec 850 millions d'euros de rachats

Après un deuxième trimestre très anxiogène (conjoncture économique médiocre, évolution très défavorable de la fiscalité sur les revenus financiers), les marchés d'actions ont connu un très bel été, y compris et surtout en Europe. Alors que l’on constate de très importants rachats sur les fonds obligataires depuis les propos de Ben Bernanke sur la fin du quantitative easing, les flexibles continuent-ils d’être privilégiés par les investisseurs ?

La réponse est clairement négative au 3ème trimestre 2013 : la décollecte sur les 70 fonds de l'Observatoire de la Gestion Flexible a atteint 850 millions d'euros, contre une collecte positive de 284 millions d’euros, au 2ème trimestre et de 1,4 milliard au 1er trimestre.

Conjuguée à un effet marché positif de 343 millions d’euros, cette lourde décollecte a réduit les encours des fonds étudiés de près de 507 millions d'euros, à 33,357 milliards.

Paradoxalement, seulement 9 fonds de l'Observatoire ont enregistré une performance négative au 3ème trimestre (entre -0,02% et -2,47%), les performances positives allant de +0,17% à +15,16%).

Une collecte positive ou négative sur une part de fonds n'est en aucune façon un signal d'achat ou de vente, et ne préjuge en aucune façon du comportement futur du fonds. On verra ci-dessous que certaines décollectes se font alors que le fonds enregistre d'excellentes performances (l'inverse peut également être vrai).

L'actif de la part d'un fonds à un instant t correspond au nombre de parts multiplié par la valeur liquidative à ce même instant t. Sur une période donnée, l'actif dépend de deux paramètres : l'évolution du nombre de parts d'une part (quand elle est positive la part du fonds a collecté, quand elle est négative la part du fonds a décollecté) et l'effet marché d'autre part (l'évolution de la valeur liquidative de la part du fonds sur la période, quand cette évolution est positive l'effet marché l'est aussi, quand l'évolution est négative, l'effet marché est négatif).

Ainsi, un fonds peut avoir une collecte négative mais connaître une progression de son encours si l'effet marché est positif et supérieur à la décollecte. A l'inverse, un fonds peut collecter mais enregistrer une baisse de son actif si l'effet  marché négatif est supérieur à l'effet de la collecte.

Les chiffres ci-dessous, calculés par Quantalys à partir des données envoyées par les sociétés de gestion, concernent les parts de fonds référencées dans l'Observatoire de la Gestion Flexible. Un fonds peut être constitué de plusieurs parts et les résultats d'une seule part ne préjugent pas de ceux du fonds dans son intégralité.

Le Top 5 de la collecte

Plus forte collecte au troisième trimestre 2013 pour Groupama Flexible Allocation I  avec une collecte de plus de 125 millions et un effet marché positif de 5,5 millions, pour une augmentation de l’actif de 130,9 millionsLe fonds de Groupama Asset Management connaît une très forte progression de son encours depuis le début de l'année, ayant collecté près de 458 millions avec un effet marché négatif de près de 13 millions. Ses encours au 30 septembre atteignent 769 millions. On notera qu'il s'agit d'une part institutionnelle, que la part tous souscripteurs a des encours insignifiants (3,5 millions au 4/10) et qu'il est probable que cette collecte soit due aux souscriptions des fonds en euro de Groupama plutôt qu'à la demande d'investisseurs finaux. 

On retrouve en 2ème position Arty, le flexible de La Financière de l'Echiquier : collecte de 56,6 millions, effet marché positif de 9,5 millions et les encours augmentent de 66,1 millions sur le trimestre, à 331 millions.

En 3ème position, toujours fringant depuis le 2ème trimestre, on retrouve M&G Dynamic Allocation Fund. Sa collecte de 56,5 millions couplée à un effet marché positif de 6,4 millions a permis à ses actifs d’augmenter de près de 63 millions à 241,3 millions.

4ème position pour DNCA Evolutif, qui collecte 54,6 millions et bénéficie d'un effet marché positif de 40,6 millions : les encours du fonds augmentent de 95,2 millions, à 604,5 millions.

On retrouve au 5ème rang CPR Croissance Réactive, qui fait partie des fonds les plus consultés sur Quantalys depuis le début de l'année (voir ici le palmarès de septembre 2013) : collecte de 42,6 millions, effet marché positif de 3,1 millions, et les encours progressent de 45,7 millions à 194,6 millions.

 

Nom

Actif fin

Collecte

Effet marché

Evolution actif

Evol %

GROUPAMA FP FLEXIBLE ALLOCATION I

769 189 598

125 402 380

5 549 304

130 951 684

21%

ARTY

331 146 955

56 580 475

9 584 547

66 165 022

25%

M&G DYNAMIC ALLOCATION FUND EUR A

241 307 668

56 572 856

6 413 871

62 986 727

35%

DNCA EVOLUTIF C

604 492 948

54 667 665

40 589 724

95 257 389

19%

CPR CROISSANCE RÉACTIVE P

194 642 548

42 580 517

3 147 474

45 727 991

31%

Au-delà du top 5, on remarque les collectes significatives réalisées par Sycomore Partners Fund (14,8 millions pour un encours de départ de 32,1 millions) et Sextant Grand Large (11,2 millions pour un encours de départ de 32,1 millions). Lentement et sûrement, ces deux fonds encore peu connus trouvent le chemin des portefeuilles des investisseurs en fonds flexibles. En termes de performance, sur leur historique commun au 8 octobre, l'avantage est clairement en faveur du fonds d'Amiral Gestion

Le Flop 5 de la collecte

Carmignac Gestion ne nous a pas habitués aux dernières places et confirme, en pire, sa contre-performance du 2ème trimestre, avec deux fonds parmi les 5 ayant enregistré la plus forte décollecte : Carmignac Patrimoine A enregistre une décollecte de 841,7 millions, compensée par un effet marché positif de 101,2 millions qui permet de contenir la baisse d'encours de la plus grosse part du plus gros fonds flexible à 740,5 millions pour un actif total de 23,56 milliards. Edouard Carmignac est revenu récemment dans le Financial Times sur la performance décevante de son fonds phare.

Deuxième plus forte décollecte pour BL Global Flexible EUR, le fonds de BLI : 157,2 millions de rachat, un effet marché légèrement négatif (750 000 euros) et l'actif baisse de 158 millions à 951,8 millions.

Carmignac Emerging Patrimoine A enregistre la troisième plus forte décollecte au troisième trimestre 2013, avec 151,5 millions d’euros de rachats qui, combinés à un effet marché toujours négatif (28,3 millions), font reculer l’actif de près de 180 millions.

Neuflize Optimum continue de souffrir, avec  près de 99,5 millions de rachats (quatrième plus forte décollecte). 7,5 millions d’effet marché négatif font reculer l’actif de 106,9 millions. Ce fonds  de Neuflize Private Assets avait enregistré la plus forte décollecte au premier trimestre et la deuxième plus forte décollecte au deuxième trimestre : depuis le début de l'année, le fonds a fait face à 280 millions de rachats, à un effet marché négatif de 31 millions et son actif est tombé à 395 millions, contre 706,5 au 31 décembre 2012.

Invesco Balanced-Risk Allocation Fund E (dont vous retrouverez notre analyse ici) clôt l'anti-palmarès de la décollecte en cinquième position : 31,8 millions de rachat couplés à un effet marché positif de 36,7 millions ont permis une augmentation de l’actif de 4,8 millions.

Nom

Actif fin

Collecte

Effet marché

Evolution actif

Evol %

IBRA E

916 208 613

- 31 862 254

36 711 864

4 849 610  

1%

NEUFLIZE OPTIMUM C

395 055 389

- 99 460 757

- 7 533 376

- 106 994 133

-21%

CARMIGNAC EMERGING PATRIMOINE A

1 056 193 611

- 151 531 975

- 28 386 167

- 179 918 142

-15%

BL GLOBAL FLEXIBLE EUR B

951 813 855

- 157 265 920

- 753 896

- 158 019 816

-14%

CARMIGNAC PATRIMOINE A EUR

23 563 052 259

- 841 757 578

101 230 289

- 740 527 289

-3%

Vous accèderez à l'intégralité des résultats du troisième trimestre 2013 en cliquant sur ce lien (fichier csv s'ouvrant avec un tableur de type Excel).

Philippe Maupas , CFA, CAIA, CIPM, est co-fondateur de Quantalys et éditorialiste.