Carmignac/DNCA, le match (2/2)

Publié le 13/10/2014 - CPR Asset Management
Carmignac Patrimoine ou Eurose, faut-il choisir entre les 2 flexibles vedettes de la Place Vendôme ?

On a vu dans la première partie de cette série que l'avantage était clairement à DNCA Finance pour la dynamique de collecte pendant les 12 mois qui se sont terminés le 30 juin 2014. On a aussi vu le poids prépondérant de Carmignac Patrimoine (51% des actifs de Carmignac Gestion au 30 juin) et d'Eurose (52% des actifs de DNCA Finance à la même date).

Dans ce second et dernier article, nous analyserons et comparerons les produits-phares des deux gérants d'actifs de la Place Vendôme.

 

Les sociétés

► Carmignac Gestion

Carmignac Gestion a été créée en 1989 par Edouard Carmignac et Eric Helderlé. C'est un bel exemple de continuité managériale, les deux hommes étant toujours aux commandes de la société. Le capital de cette dernière est majoritairement entre les mains d'Edouard Carmignac et sa famille, ainsi que des collaborateurs. La société est donc réellement indépendante.

Carmignac Gestion est très profitable, mais n'a pas encore publié au greffe du tribunal de commerce de Paris ses résultats 2012 et 2013 (voir copie d'écran du site Infogreffe ci-dessous, réalisée le 7 octobre 2014). Ses fonds propres s'élèvent à 1697 millions d'euros (source société).

► DNCA Finance

DNCA Finance a été créée en 2000 par Xavier Delaye, Charles Nouailhetas et Joseph Châtel. La société s'est rapidement adossée à Gruppo Banca Leonardo, une banque d'affaires italienne. Cette dernière a réduit sa participation dans DNCA Finance & Cie (la holding contrôlant DNCA Finance à 99%) en juillet 2011, et n'en détient plus que 10% (alors qu'elle en détenait plus de 60%). L'actionnaire principal, détenant 50% de la holding, est le fonds de capital investissement américain TA & Associates, le solde du capital, à savoir 40%, étant détenu par les collaborateurs de DNCA Finance.

La société n'est donc pas à proprement parler indépendante, les fonds de capital investissement n'ont en outre pas vocation à détenir éternellement leurs participations. A ce titre, une rumeur relayée hier par h24 prêterait à TA Associates la volonté de vendre sa participation dans DNCA Finance.

Elle est encore beaucoup plus petite que Carmignac Gestion mais connaît une forte croissance et a une très forte profitabilité (mesurée par le ratio résultat net sur chiffre d'affaires). Les comptes sont régulièrement déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de Paris (voir copie d'écran du site Infogreffe ci-dessous, réalisée le 7 octobre 2014).

 

Positionnement

► Carmignac Patrimoine

Voici comment Carmignac Gestion présente Carmignac Patrimoine dans sa documentation commerciale.

Un Fonds de référence réactif et performant.

Lapidaire et performatif, comme si Carmignac Patrimoine n'avait plus besoin d'être présenté.

► Eurose

Et voici comment DNCA Finance présente Eurose dans sa documentation commerciale.

Eurose est un fonds flexible prudent qui représente une alternative aux supports obligataires. Ce fonds investi en Euro n'intervient pas sur les produits dérivés.

A contrario, Eurose est positionné par rapport à d'autres types de fonds. La dernière phrase semble écrite pour rappeler que le "fonds de référence réactif et performant" utilise abondamment les produits dérivés et prend des paris sur les devises, ce que ne fait pas Eurose. L'accent est mis sur la simplicité.

 

Classes d'actifs utilisées

► Carmignac Patrimoine

Selon son prospectus, le fonds est investi "de 50% à 100% en instruments du marché monétaire, bons du Trésor, obligations à taux fixe et/ou variable, publiques et/ou privées indexées sur l’inflation de la zone euro et internationales et des pays émergents (et dans ce dernier cas sans dépasser 25% de l’actif net)." La plage de sensibilité va de -4 à +10.

On rappellera que la sensibilité mesure l'évolution du cours d'une obligation en cas d'évolution des taux d'intérêt de 1%. Une sensibilité de 10 implique que la valeur de la poche obligataire baissera d'environ 10% en cas de hausse des taux d'intérêt de 1% ; une sensibilité de -4 implique que la valeur de la poche obligataire montera d'environ 4% en cas de hausse des taux d'intérêt de 1% (le cours des obligations déjà émises évolue à l'inverse des taux d'intérêt : il monte quand les taux baissent, il baisse quand les taux montent).

Carmignac Patrimoine a donc la possibilité d'être en sensibilité négative et donc de profiter d'une  hausse des taux.

► Eurose

Eurose est flexible et prudent : son exposition au risque actions peut varier de 0 à 50% de son actif (avec au plus 5% de petites valeurs) ; son exposition aux obligations, autres titres de créances négociables en euro et obligations convertibles et titres assimilés, en particulier monétaires peut varier de 50 à 100%. Les obligations à taux fixe sont d'échéance majoritairement inférieure à 7 ans. Les obligations sont majoritairement émises par des émetteurs bien notés ("investment grade") mais les investissements dans des obligations de qualité inférieure ou non  notées sont possibles. Rien dans le prospectus n'indique qu'Eurose peut avoir une poche obligataire de sensibilité négative.
 
Eurose peut également investir en obligations convertibles.
 

Indicateur de référence

► Carmignac Patrimoine

L'indicateur de référence de Carmignac Patrimoine est composé à 50% du MSCI AC WORLD NR (USD), qui comprend les pays émergents, et à 50% du Citigroup WGBI (World Government Bond Index) All Maturities Eur, un indice obligataire composé d'émissions de pays majoritairement développés mais aussi de quelques pays émergents. Ce dernier indice ne reflète que très imparfaitement l'univers d'investissement obligataire de Carmignac Patrimoine, qui comprend également les émissions d'entreprises.

Cet indicateur de référence est rebalancé trimestriellement (ce qui veut dire que le poids de chaque composant est remis à 50% si les poids ont évolué durant le trimestre écoulé).

► Eurose

L'indicateur de référence d'Eurose est également un composite : 20% EUROSTOXX 50 et 80% EURO MTS Global. L'indice EUROSTOXX 50 regroupe 50 grandes capitalisations de la zone euro, l'indice EURO MTS est un indice obligataire regroupant des émissions d'Etats membres de la zone euro. L'indice obligataire n'est pas représentatif de l'univers obligataire dans lequel Eurose peut investir, puisqu'il exclut les obligations émises par les entreprises.

 

Moteurs de performance

► Carmignac Patrimoine

Carmignac Patrimoine utilise 3 moteurs de performance : les obligations internationales, les devises et les actions internationales, sélectionnées en fonction des thématiques d'investissement de long terme de la société de gestion. C'est une palette assez classique pour un fonds flexible. A noter l'absence des matières premières physiques en direct, mais cette classe d'actifs est accessible via les produits dérivés.

Car Carmignac Patrimoine utilise abondamment les produits dérivés, qui lui permettent de se couvrir (c'est-à-dire d'immuniser le portefeuille contre une évolution défavorable du sous-jacent) ou au contraire de s'exposer, sur les classes d'actifs suivantes : devises, taux/crédit, actions, ETF, dividendes ou/et indices (y compris sur le crédit, les matières premières et la volatilité, dans une limite de 10% de l’actif net pour chacune de ces deux dernières catégories).

L'utilisation de produits dérivés requiert un haut niveau de technicité, car dans certains cas de figure la perte encourue peut être illimitée.

► Eurose

Eurose utilise 2 moteurs de performance : les obligations de la zone euro et les actions de la zone euro. C'est une palette restreinte pour un fonds flexible, mais l'équipe de gestion en a tiré le meilleur parti depuis quelques années et la communication sur le fonds s'appuie notamment sur la simplicité de l'approche.

 

Equipe de gestion

► Carmignac Patrimoine

Carmignac Patrimoine est géré par un duo : Edouard Carmignac pour la partie actions et Rose Ouahba pour la partie obligations.

Edouard Carmignac est né en 1947 et a fondé Carmignac Gestion en 1989. D'après Challenges, il détient avec sa famille les trois-quarts du capital de la société de gestion.

Rose Ouahba a rejoint la société en Mai 2007. Elle était auparavant gérante obligataire chez IXIS Asset Management (aujourd'hui Natixis Asset Management), spécialisée dans les obligations émergentes. 

► Eurose

Eurose est géré par un trio composé de Jean-Charles Mériaux, Philippe Champigneulle et Jacques Sudre.

Jean-Charles Mériaux est le directeur de la gestion. Il a rejoint DNCA Finance comme associé en octobre 2002. C'est un spécialiste de la gestion actions et convertibles.

Philippe Champigneulle est chez DNCA Finance depuis mai 2005 et dans l'équipe de gestion depuis mai 2009. C'est un spécialiste des obligations.

Jacques Sudre a rejoint DNCA Finance en janvier 2013. C'est un spécialiste des obligations qui travaillait auparavant chez Anaxis Asset Management, après un début de carrière dans le groupe Natexis (devenu Natixis).

 

Frais

► Carmignac Patrimoine

Les frais de gestion fixes maximum de la part A sont de 1,5% de l'actif net. La société de gestion perçoit en outre des commissions de mouvement, dont le montant ne peut pas être anticipé par le porteur de parts.

Il existe également une commission de surperformance correspondant à 10% maximum de la surperformance du fonds par rapport à celle de son indice de référence, dès lors que la performance du fonds est positive. Cette commission de surperformance revient à la société de gestion et vient en déduction de la valeur liquidative du fonds. La dernière commission de surperformance remonte à 2009. Depuis, Carmignac Patrimoine n'a plus battu son indicateur de référence.

Lors du dernier exercice (2013), les frais courants de la part A se sont élevés à 1,73%. Si le montant maximum des frais de gestion fixes (1,5%) a bien été facturé par la société de gestion au fonds, la différence (0,23%) est donc constitué des commissions de mouvement. On notera que le reporting mensuel de Carmignac Patrimoine ne mentionne pas les frais.

► Eurose

Eurose est une excellente affaire en termes de frais : les frais de gestion fixes maximum s'élèvent à 1,4%. Des commissions de mouvement existent aussi, revenant au dépositaire. Les frais courants du dernier exercice (2013) se sont élevés à 1,41%, soit vraisembablement 1,4% de frais de gestion fixes et 0,1% de commissions de mouvement.

Il n'existe pas de commission de surperformance pour Eurose, qui présente un rapport qualité/prix tout à fait remarquable. Le reporting mensuel du fonds ne mentionne pas non plus les frais.

 

Profil risque/rendement

Rappelons tout d'abord que ces deux flexibles sont très différents : même si le poids de la poche actions des deux fonds ne peut dépasser 50% de l'actif, celui de Carmignac peut investir sa poche actions dans le monde entier, celui de DNCA Finance seulement dans la zone euro, en privilégiant les actions décotées ou à fort rendement. Même différence pour la poche taux : Carmignac investit dans le monde entier, en faisant des paris très marqués sur les devises, là où DNCA se concentre sur les émetteurs de l'Union Européenne.

Pour les besoins de la comparaison, nous utilisons ici la version de droit français d'Eurose (la plus ancienne), qui existe également dans une version luxembourgeoise, et la part A € Acc de Carmignac Patrimoine. L'historique commun aux deux fonds a commencé le 11 novembre 2000.

Entre cette date et le 8 mars 2009, Carmignac Patrimoine a été beaucoup plus performant qu'Eurose, dont les résultats étaient très médiocres (performance annualisée de 1,46%, inférieure à celle de l'EONIA sur la période, contre 6,53% pour Carmignac Patrimoine) mais la volatilité inférieure.

Si l'on exclut la période avant le 30 décembre 2002, date à laquelle le processus de gestion d'Eurose a changé, le constat est identique.

A partir de la forte reprise des marchés actions mondiaux de mars 2009, c'est Eurose qui se met à surperformer Carmignac Patrimoine, tout en conservant une volatilité très inférieure à celle de son grand concurrent : entre le 8 mars 2009 et le 9 octobre 2014, la performance annualisée d'Eurose s'est élevée à 7,54%, celle de Carmignac Patrimoine à 6,08%.

Carmignac Patrimoine a beaucoup décollecté à partir de mai 2013, en raison de son très brusque drawdown (du 21 mai au 24 juin 2013).

Il est probable qu'une grande partie des flux sortants - qui étaient sans doute au début le fait des investisseurs professionnels, notamment les fonds de fonds - se soient reportée sur Eurose, qui s'est beaucoup mieux comporté pendant cette période. La forte visibilité de Carmignac Gestion et la taille considérable de Carmignac Patrimoine ont donné un retentissement importante à cette sous-performance somme toute banale (le fonds a en effet connu un drawdown encore plus élevé entre le 7 novembre 2007 et le 13 octobre 2008 - à -10,62% - , mais sur une période assez longue) et la sanction a été violente.

Anecdotiquement, depuis le début de l'année, on assiste à un retournement de tendance : Carmignac Patrimoine est plus performant qu'Eurose, qui souffre depuis l'été de la très médiocre tenue des actions de la zone euro.

 

Protection du capital

On attend d'un fonds flexible qu'il amortisse les baisses et fasse participer à une partie des hausses. On attend aussi de ces fonds (comme de tous les autres fonds d'ailleurs) qu'ils enregistrent une performance positive sur la durée d'investissement minimum recommandée, qui est ici de 3 ans pour Carmignac Patrimoine et seulement 2 ans pour Eurose. Ont-ils rempli leur contrat ?

► Carmignac Patrimoine

L'onglet Performance des fiches fonds Quantalys vous donne accès à 2 analyses fort intéressantes : la fréquence de perte sur différentes durées de détention d'une part (partie gauche ci-dessous) et la performance glissante (cumulée ou annualisée) sur ces mêmes durées (partie droite).

A fin septembre 2014, et sur toutes les durées de détention de 3 et 5 ans, Carmignac Patrimoine A € Acc n'a jamais perdu d'argent (depuis la première valeur liquidative dans notre base de données pour cette part, au 5 janvier 1999).

Quand on regarde la performance effectivement enregistrée (graphique de droite), elle a oscillé en annualisé entre un peu plus de 0% et 15%.

► Eurose

Pour Eurose, c'est un peu moins bon : sur toutes les périodes de détention de 3 ans depuis la première valeur liquidative dans notre base de données (11 novembre 2000), l'investissement a été perdant dans 4% des cas, oscillant en annualisé entre -0,5% et un peu plus de 9%. Sur un an, l'investissement a été perdant dans 23% des cas. Sur 2 ans, durée ne faisant pas partie des durées par défaut, le résultat est donc entre 4% et 23% de périodes perdantes, Eurose n'a donc pas rempli sur longue durée son contrat implicite de protéger le capital des porteurs de parts sur la durée minimum d'investissement recommandée, qui est à notre avis trop courte (3 ans nous semble un minimum).

 

Perte maximum

Une des manières de protéger le capital des porteurs de parts est de minimiser les baisses encourues par le fonds. Il faut aussi récupérer le terrain perdu aussi rapidement que possible.

► Carmignac Patrimoine

Deux épisodes de baisse pour le fonds depuis janvier 1999 : la perte maximum encourue s'est produite entre le 7 novembre 2007 et le 13 octobre 2008 et s'est élevée à 10,62%. La seconde perte la plus élevée a eu lieu, on l'a vu, entre le 21 mai 2013 et le 24 juin 2014 et s'est élevée à 9,44%.

Il a fallu 4 mois pour parvenir à effacer le premier drawdown (on parle de "délai de recouvrement") et plus d'un an pour effacer le second (le délai de recouvrement s'étant terminé le 20 août 2014).

► Eurose

La baisse la plus importante d'Eurose s'est produite entre le 1er juin 2001 et le 11 octobre 2002 : le fonds avait alors baissé de 14,01%. Le délai de recouvrement avait été particulièrement long et s'était terminé le 8 mars 2004. Rappelons que le processus de gestion actuel d'Eurose remonte au 30 décembre 2002.

La seconde baisse la plus importante a eu lieu entre le 11 juin 2008 et le 28 octobre 2008 et a atteint 7,49%. Le délai de recouvrement s'est terminé le 10 juin 2009, soit en un peu plus de 7 mois.

 

Notation Quantalys

La notation Quantalys reflète à un instant t l'évaluation du couple performance/risque d'un fonds au sein de sa catégorie, sur 3 ans. Sa méthodologie est décrite ici. Nous avons regardé l'évolution de la notation des 2 fonds entre août 2011 (à savoir la notation arrêtée à fin août 2011) et septembre 2014.

► Carmignac Patrimoine

 Carmignac Patrimoine a été longtemps abonné aux 5 et 4 étoiles en flexible monde, jusqu'à la notation arrêtée à fin août 2014, qui a vu le fonds perdre 3 étoiles. Cette chute reflète la sortie de la période de calcul de l'épisode crise grecque, durant lequel le fonds s'était fort bien comporté. Comme la période de calcul comprend celle du dernier drawdown, la notation s'est lourdement ajustée à la baisse.

► Eurose

Eurose est d'une constance remarquable dans la catégorie Flexible Europe, puisqu'il a été presque sans arrêt 5 étoiles.

 

Fonds vs Indicateur de référence

Même si les deux fonds mentionnent que l'indicateur de référence ne reflète pas à tout instant la stratégie d'investissement, il est intéressant de regarder la performance du fonds par rapport à cet indicateur passif. En effet, tout investisseur en fonds doit se poser deux questions : existe-t-il des gérants qui battent durablement leur indicateur de référence ? Si oui, suis-je capable de les identifier ? Si l'investisseur répond non à la première question, la gestion indicielle est la solution.

► Carmignac Patrimoine

 Carmignac Patrimoine A € Acc a fait sur 10 ans nettement mieux que son indicateur de référence. On notera que cette surperformance spectaculaire s'est constituée jusqu'en 2009. Depuis, le fonds a enchaîné 4 années de sous-performance plus ou moins prononcée ; elle a ainsi été très importante en 2008 (mais la performance du fonds était par ailleurs tout à fait honorable, à 6,9%).

Alors que les politiques non-conventionnelles des grandes banques centrales dictent l'évolution des marchés, l'équipe de gestion semble avoir plus de difficultés à anticiper correctement que par le passé.

► Eurose

Eurose est beaucoup moins surperformant par rapport à son indicateur de référence sur la même période et a en outre un comportement relatif assez volatil par rapport à celui-ci. Contrairement à Carmignac Patrimoine, dont le fait d'armes marquant depuis sa création a été de réussir à préserver le capital des porteurs de parts en 2008, Eurose n'a pas fait de miracle durant cette année très difficile : -6,9%. Comme Carmignac Patrimoine en revanche, Eurose a bien résisté en 2011, autre année difficile : -0,9%.

Eurose s'est très bien comporté dans les années de hausse depuis 2009 (2009, 10, 12 et 13).

 

Corrélation

La corrélation, comprise entre -1 et +1, mesure le degré de co-mouvement entre les performances des 2 fonds. Une corrélation de +1 indique que les 2 fonds ont des performances qui varient dans le même sens avec la même intensité, une corrélation de -1 indique que les 2 fonds ont des performances exactement à l'opposé l'une de l'autre. Quand on combine 2 fonds d'une même catégorie (flexible en l'occurrence) entre eux, il est souhaitable que la corrélation soit aussi peu élevée que possible pour réduire la volatilité du portefeuille composé des 2 fonds.

Sur la totalité de leur historique commun, les 2 fonds ont une corrélation faible : 0,24.

Nous nous intéressons ensuite aux périodes de stress que nous avons identifié dans le moteur de recherche Quantalys : c'est en effet quand les marchés actions baissent qu'il est important d'avoir une faible corrélation.

Pendant la crise des subprimes et jusqu'à la faillite de Lehman Brothers, la corrélation est plus élevée mais reste assez modérée, à 0,55.

Pendant la crise ayant suivi la faillite de Lehman Brothers, la corrélation devient négative, à -0,05 (attention, la durée est très courte).

Enfin, pendant la crise des dettes souveraines de la zone euro, la corrélation devient encore plus négative, à -0,25.

Sur les différentes périodes analysées, la corrélation entre les 2 fonds est faible, leur combinaison est donc relativement efficace.

 

Reporting

L'avantage est très clairement à Carmignac Patrimoine pour la qualité  et l'exhaustivité du reporting. En revanche pour les 2 fonds, la mise à disposition du reporting mensuel est trop tardive : toujours pas de reporting à fin septembre sur le site de Carmignac Gestion le 13 octobre ; et mise en ligne du reporting à fin septembre sur le site de DNCA Finance seulement le 13 octobre. 

Le reporting mensuel de Carmignac Patrimoine est très riche : allocation d'actifs détaillée par grandes classes d'actifs, exposition devises, répartition par notations, sensibilité par devises d'émission, évolutions de la sensibilité et de l'exposition actions sur 12 mois, top 10 obligataire, top 10 actions, répartition sectorielle actions et contribution des différents moteurs à la performance brute mensuelle.

Carmignac Patrimoine publie également un reporting trimestriel tout aussi complet, avec des commentaires de gestion très approfondis et le détail de toutes les lignes du portefeuille. Malheureusement, les différentes expositions sont données hors dérivés. Les liquidités à fin juin 2014, dont celles liées aux opérations dérivées, représentent plus de 446 millions d'euros, et il serait utile de comprendre dans le reporting l'impact des positions dérivées sur les différentes expositions.

Le reporting mensuel d'Eurose fait une page et ne fournit pas un élément qui nous semble essentiel et indispensable pour tout fonds flexible : l'évolution sur au moins 12 mois glissants de l'allocation d'actifs du fonds. Il faut se contenter d'une photographie de fin de mois. Quelques statistiques obligataires sont fournies, mais pas de répartition des notations ni des maturités, et aucune statistique actions. Le reporting n'est clairement pas à la hauteur de la qualité de la gestion du fonds et il nous semble urgent de l'améliorer.

 

Lequel choisir ?

Carmignac Patrimoine a un historique de performance très impressionnant depuis sa création, particulièrement jusqu'en 2009.  Depuis 2010, sa performance est beaucoup plus ordinaire, voire très moyenne : difficulté à lire les grandes tendances alors que les banques centrales inondent les marchés de liquidités, taille du fonds trop importante, ces hypothèses sont avancées pour expliquer ce retour dans le rang.

L'équipe de gestion prend des paris très marqués sur des tendances macro-économiques de fond : parfois les paris fonctionnent et le fonds est porté au pinacle, comme en 2008. Parfois ils ne fonctionnent pas et le fonds enregistre des baisses à la fois fortes et brutales, comme en mai/juin 2013. 

Par rapport à son grand concurrent, Eurose a une approche  d'une grande simplicité : des actions zone euro et des obligations en euro, pas de produits dérivés, peu de décisions radicales en matière d'allocation d'actifs. L'approche fonctionne d'autant mieux que les vents sont porteurs pour les 2 classes d'actifs utilisées.

Quand un des moteurs cale, comme depuis le début de l'année pour les actions zone euro, et quels que soient les talents de stock picker de Jean-Charles Mériaux, Eurose tousse. Si les deux moteurs calent simultanément, sauf à basculer le portefeuille intégralement en cash, Eurose dévisse.

La trajectoire future probable des taux d'intérêt étant à la hausse, il convient de s'interroger sur le potentiel d'Eurose : même si la poche obligataire du fonds à fin septembre est très prudente en termes de duration (3,4 ans) et de sensibilité (2,4), la valeur liquidative du fonds ne saurait résister à une baisse des marchés actions de la zone euro et à une hausse des taux.  

L'avantage en termes de frais est clairement en faveur d'Eurose : des frais courants constamment aux alentours de 1,4% depuis des années, là où Carmignac Gestion facture encore des commissions de mouvement qui amènent les frais courants à un niveau très supérieur à celui des frais de gestion maximum de 1,5%. Pas de commission de surperformance pour Eurose de surcroît, ce qui est autant de rendement supplémentaire dans les poches des porteurs de parts.

La grande question est : l'équipe gérant Carmignac Patrimoine a-t-elle perdu la main ? 2 professionnels de la sélection de fonds, Roland Merdter et Steven Goldin, se sont récemment posé la question dans Citywire : Edouard Carmignac est-il un grand de la gestion ou l'homme d'un coup de génie unique (avoir concentré le portefeuille de Carmignac Patrimoine sur des obligations d'Etat de grande qualité en 2008 et 2009) ?

A notre avis, Edouard Carmignac n'est ni un surhomme, ni un gérant chanceux : la vérité est entre les deux. C'est un remarquable gérant, avec des vues macro-économiques tranchées et une équipe très solide.

La vraie question nous semble plutôt celle de sa succession en tant que gérant : les conséquences catastrophiques pour Pimco du départ de Bill Gross montrent que le gérant star peut être source de problèmes majeurs. La situation est bien entendu très différente : Edouard Carmignac est fondateur et actionnaire majoritaire, il est probable sa succession sera préparée de façon ordonnée.

 

Diversifier, diversifier, diversifier

Trimestre après trimestre, les études de l'Observatoire martèlent ce conseil : diversifiez votre poche flexible. Cette approche de gestion donne des résultats très hétérogènes et il n'est pas raisonnable de se fier à un seul fonds. Si vous aimez les valeurs sûres, Carmignac Patrimoine et Eurose peuvent être combinés, leur faible corrélation le permet. L'un (Carmignac Patrimoine) est plus offensif que l'autre (Eurose).

Rappelons que dans le monde idéal de la théorie financière, le risque (qu'on le mesure par la volatilité, indicateur imparfait et abstrait ou par la perte maximum, indicateur beaucoup plus parlant) est le prix à payer pour la performance.

Si vous voulez sortir des sentiers battus, lisez nos études pour découvrir de nombreux autres fonds flexibles avec des approches différentes et complémentaires des deux fonds étudiés ici. Quelques idées : Acatis Gané Value Event FondsCPR Croissance Réactive et Nordea 1 Stable Return Fund.

CPR Asset Management .