Observatoire: qui collecte au 2è trimestre ?

Publié le 12/07/2013 - Philippe Maupas
Toute petite collecte pour les flexibles de l'Observatoire au deuxième trimestre 2013

Conjoncture économique très médiocre, évolution très défavorable de la fiscalité sur les revenus financiers, tous les clignotants sont au rouge pour les investisseurs en France. Est-ce à dire que les investisseurs n'investissent plus dans les actifs à risque?

Alors que l’on constate de très importants rachats sur les fonds obligataires depuis les propos de Ben Bernanke sur la fin du quantitative easing, que les marchés actions ont été très volatils depuis le début de l’année, les flexibles continuent-ils d’être privilégiés par les investisseurs ?

C’est moins flagrant au deuxième trimestre de l’année 2013 qu’au premier. La collecte sur les 68 fonds (sur 70) de l'Observatoire de la Gestion Flexible pour lesquels Quantalys dispose des actifs n’a été que de 284 millions d’euros, contre 1,4 milliard au premier trimestre.

Conjuguée à un effet marché négatif pour 1,514 milliard d’euros, cette petite collecte a réduit les encours des fonds étudiés de près de 1,230 milliards d'euros, à 33,461 milliards.

54 fonds de l'Observatoire ont enregistré une performance négative (entre -0,07% et -13,94%), seulement 16 ont pu délivrer une performance positive (entre 0,07% et 3,26%).

Une collecte positive ou négative sur une part de fonds n'est en aucune façon un signal d'achat ou de vente, et ne préjuge en aucune façon du comportement futur du fonds. On verra ci-dessous que certaines décollectes se font alors que le fonds enregistre d'excellentes performances (l'inverse peut également être vrai).

L'actif de la part d'un fonds à un instant t correspond au nombre de parts multiplié par la valeur liquidative à ce même instant t. Sur une période donnée, l'actif dépend de deux paramètres : l'évolution du nombre de parts d'une part (quand elle est positive la part du fonds a collecté, quand elle est négative la part du fonds a décollecté) et l'effet marché d'autre part (l'évolution de la valeur liquidative de la part du fonds sur la période, quand cette évolution est positive l'effet marché l'est aussi, quand l'évolution est négative, l'effet marché est négatif).

Ainsi, un fonds peut avoir une collecte négative mais connaître une progression de son encours si l'effet marché est positif et supérieur à la décollecte. A l'inverse, un fonds peut collecter mais enregistrer une baisse de son actif si l'effet  marché négatif est supérieur à l'effet de la collecte.

Les chiffres ci-dessous, calculés par Quantalys à partir des données envoyées par les sociétés de gestion, concernent les parts de fonds référencées dans l'Observatoire de la Gestion Flexible. Un fonds peut être constitué de plusieurs parts et les résultats d'une seule part ne préjugent pas de ceux du fonds dans son intégralité.

Le top 5 de la collecte

Plus forte collecte au deuxième trimestre 2013 pour  Invesco Balanced-Risk Allocation Fund E (dont vous retrouverez notre analyse ici), pour plus de 183 millions d'euros. L’effet marché négatif pour 54,5 millions a permis une augmentation de l’actif de la part du fonds d'Invesco de 128,8 millions.

On retrouve en deuxième position, Groupama Flexible Allocation I avec une collecte de près de 151 millions et un effet marché négatif de 24,5 millions, pour une augmentation de l’actif de 126,4 millions. Le fonds de Groupama Asset Management connaît une très forte progression de son encours depuis le début de l'année.

Détrôné de sa première place au premier trimestre, Carmignac Patrimoine A est en troisième position, avec une collecte de 122,5 millions, un effet marché négatif de 1,049 milliard et une baisse de l'actif de 926 millions. Montant colossal dans l’absolu, mais relativement modeste à l’échelle de l’actif de la part de ce fonds de Carmignac Gestion à la fin du deuxième trimestre : 24,3 milliards. On retrouvera notre analyse sur la passe difficile traversée par ce fonds ici.

En quatrième position, irruption de M&G Dynamic Allocation Fund. Sa collecte de 77,5 millions couplée à un effet marché négatif de 5 millions a permis à ses actifs d’augmenter de plus de 72 millions. M&G a des fonds très attractifs et ne se limite pas au seul M&G Optimal Income.

En cinquième position on retrouve Primonial Stratégie Vivacité, le fonds de Primonial Asset Management. Collecte de 77 millions, effet marché négatif de 4 millions, augmentation des encours de 73 millions.

Fonds (part)

Actif 30/6/13

Collecte

Effet marché

Evolution actif

En %

IBRA E

911 359 003

183 337 343

-54 553 230

128 784 113

16,5%

GROUPAMA FP FLEXIBLE ALLOCATION I

638 237 915

150 847 526

-24 468 974

126 378 552

24,7%

CARMIGNAC PATRIMOINE A EUR (C)

24 303 579 548

122 522 774

-1 048 699 431

-926 176 657

-3,7%

M&G DYNAMIC ALLOCATION FUND A

178 320 940

77 465 308

-5 077 735

72 387 573

68,3%

PRIMONIAL STRATÉGIE VIVACITÉ (C)

230 443 916

77 131 578

-4 005 961

73 125 617

46,5%


Flop 5

Carmignac Gestion ne nous a pas habitués aux dernières places : c’est pourtant Carmignac Emerging Patrimoine A qui enregistre la plus forte décollecte au deuxième trimestre 2013, avec 137 millions d’euros de rachats qui, combinés à un effet marché très négatif (200 millions), font reculer l’actif de plus de 337 millions. Rappelons que cette part avait enregistré la deuxième plus forte collecte des fonds de l’Observatoire au premier trimestre (288 millions).

Deuxième plus forte décollecte pour Neuflize Optimum, avec près de 119 millions d’euros de rachats. 28 millions d’euros d’effet marché négatif font reculer l’actif de près de 147 millions. Ce fonds  de Neuflize Private Assets avait enregistré la plus forte décollecte au premier trimestre.

Troisième plus forte décollecte pour BL Global Flexible (98 millions) de BLI, dont l’actif recule de 171 millions (effet marché négatif de 73 millions).

Quatrième plus forte décollecte pour Raiffeisen GlobalAllocation StrategiesPlus (55 millions) de Raiffeisen Capital Management, dont l’actif recule de 69 millions (effet marché négatif de 14 millions).

Enfin, la cinquième plus forte décollecte est pour le flexible de Rouvier GestionRouvier Valeurs (20,5 millions) dont l’actif recule de 39,7 millions (effet marché négatif de 19 millions).

Fonds

Actif 30/6/13

Collecte

Effet marché

Evolution actif

En %

ROUVIER VALEURS

500 879 577

-20 585 792

-19 142 617

-39 728 409

-7,3%

GLOBALALLOCATION-STRATEGIESPLUS (S)

141 640 458

-55 213 116

-14 074 534

-69 287 650

-32,8%

BL GLOBAL FLEXIBLE EUR B

1 109 833 671

-98 286 879

-73 103 953

-171 390 832

-13,4%

NEUFLIZE OPTIMUM C

502 049 522

-118 875 714

-27 945 727

-146 821 441

-22,6%

CARMIGNAC EMG PATRIMOINE A EUR (C)

1 236 111 753

-137 237 538

-200 356 852

-337 594 390

-21,5%


L'intégralité des résultats du deuxième trimestre 2013 peut être retrouvée en cliquant sur ce lien fichier csv s'ouvrant avec un tableur de type Excel).

Philippe Maupas , CFA, CAIA, CIPM, est co-fondateur de Quantalys et éditorialiste.